Le cahier d’exercices du MND

Dans ce cours, tous les exercices, toutes les réflexions et questions de l’apprenant d’un côté, ainsi que toutes les remarques commentaires et corrections des animateurs figurent sur un document UNIQUE par stagiaire, appelé, comme à l’école, LE CAHIER D’EXERCICE DU MND.
Ce cahier est proposé aux stagiaires dès le premier module en téléchargement. Sur la couverture, l’apprenant indique son prénom et son nom (voir la page précédente) et après lecture de ce texte, travaille à remplir l’adjectivogramme relationnel ci-dessous.
– Ce dossier suivra tout au long du cours de la façon suivante : le stagiaire fait ses exercices pour chaque principe avec les situations qu’il a retenues au départ et envoie le cahier à l’animateur en fin de chaque module, ensuite il attend le retour du cahier sur la plateforme pour continuer et passer au module suivant.

– Le premier exercice sera donc de remplir l’adjectivogramme ci-dessous. Pour cela le stagiaire choisit un maximum de 5 personnes parmi celles qu’il fréquente habituellement et les positionne en colonne ; ce peut-être des personnes qui lui posent des problèmes relationnels ou pas. Il suffit qu’il les nomme par leurs initiales, ou n’importe quelle autre méthode, car l’animateur n’a pas besoin de savoir de qui il s’agit.

– Ensuite le stagiaire va devoir choisir des situations qu’il vit avec ces personnes. Comment faire ? Pour trouver les situations on prend une personne (en colonne) et on balaie les 170 adjectifs en se demandant : « Est-ce que cet adjectif peut illustrer une situation que j’ai vécue avec cette personne ? » Si oui, on écrit sur le cahier, la situation en rapport avec la personne sinon on continue le balayage.

– En fait, ce travail, un peu long, ne se fait qu’une fois, au démarrage du cours, mais il peut se faire, qu’en cours de route, arrivé sur un des 8 principes, vous pensiez à nouvelles situations, alors vous les ajoutez à la liste et les traitez à l’aide des principes.

– Ensuite, il faut examiner les croix (X) que vous aurez marquées dans les croisements Adjectifs / Personnes, il peut y en avoir plusieurs centaines, mais chaque croix ne va automatiquement vous faire penser à une situation précise, ou au contraire une seule croix peut vous évoquer plusieurs situations. Plus il y aura de situations, plus il y aura du travail ; cependant dans le cadre du cours nous conseillons de ne pas dépasser 20 situations pour avoir un échantillon valide des différentes positions relationnelles que vous prenez dans votre vie professionnelle (ou personnelle). Si vous avez comme c’est probable un nombre beaucoup plus grand d’exemples à traiter, vous pouvez pour le cours rester dans le chiffre ci-dessus et traiter plus tard dans le suivi du cours les situations qui resteront pour votre compréhension personnelle.

– Maintenant définissons le terme ‘situation relationnelle’. C’est un moment de vie avec une personne donnée, qui se raconte comme une séquence de film. Vous reconnaissez qu’une situation est décrite correctement aux indices suivants :

1. La situation doit être décrites de façon précise (proche du Territoire) et comporter des mentions de lieu (où ?), de temps (quand ?), avec qui (mais çà on le sait au départ), dans quelle circonstance ? etc…
2. La description de la situation ne doit comporter aucun mot abstrait, sous peine d’annulation
3. La situation peut s’écrire sous la forme d’une tirade de théâtre du style : « – LUI (ou ELLE) : blabla…blabla…., MOI : blabla bla… »

– Rappel pour ceux qui ont déjà passé l’adjectivogramme général avant le stage : les situations ne doivent concerner que les adjectifs du ‘je suis’. A noter que : on pourra fait l’exercice avec des adjectifs ‘je voudrais’ par la suite, dans le suivi du cours.

Pour résumer le CAHIER D’EXERCICES DU MND doit être le réceptacle unique de tous les échanges formels entre stagiaire et animateur, et de tous les exercices et réponses aux questions ouvertes du stagiaire.
De plus ce nouveau système permet aux animateurs encore en cours de certification, de mieux prendre connaissance de l’avancée des petits nouveaux en examinant leur cahiers d’exercices.

A propos Pierre RAYNAUD

Né le 28 juillet 1943 dans une banlieue de Vichy. Bac à 16 ans, 4 licences en facs de Lettres et Sciences Humaines. Enseignant remplaçant jusqu'en 1965 puis à son compte depuis 1973 en tant que créateur de la méthode dite d'Analyse Relationnelle et implantation dans les entreprises. Écrivain et auteur d'une grosse douzaine de livres sur la communication. A ce jour retraité et créateur d'une équipe pour lui succéder.
Ce contenu a été publié dans Le Management Non-Dualiste, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.